Christian Brun-Buisson

Jolie vidéo de Thinkerview: DGSE : L'impuissance de l'état.

(1h40) un citoyen aide la DGSE, et mène ses actions perso.

(pub gratuite)
De: Christian Brun-Buisson
Coordinateur du comité de suivi du Propias
Objet:
Un rapport d'investigation est rédigé pour favoriser les retours d'expériences ; il est adressé à la direction, aux services et instances concernés. 45
Les différentes étapes de l'investigation pourraient être d'après Rutala et coll. : 1) Confirmer l'évènement et proposer des hypothèses quant à son origine (échec de la désinfection ou de la stérilisation). 2) Saisir tout endoscope suspect d'être mal désinfecté ou stérilisé. 3) Ne pas utiliser l'appareil de désinfection/stérilisation mis en doute (LDE, stérilisateur, etc.) tant que son bon fonctionnement n'a pas été confirmé. 4) Informer le personnel clé (par exemple, le directeur des soins infirmiers de l'unité impliquée, les responsables de la gestion du risque). 5) Effectuer une évaluation complète de la cause de l'échec de la désinfection/stérilisation. 6) Préparer une liste des patients ayant pu être exposés (par exemple, nom, numéro d'identification), consigner la date d'exposition, l'instrument contaminé utilisé, les facteurs de risque d'infection sous-jacents, l'apparition de toute infection associée aux soins de santé ou d'autres événements indésirables. 7) Déterminer si l'échec de la désinfection/stérilisation augmente le risque d'infection pour les patients. 8) Informer tous les professionnels impliqués (par exemple : administration, relations publiques, service juridique) du problème de retraitement. 9) Formuler l'hypothèse la plus probable expliquant l'échec de la désinfection/stérilisation. 10) Mettre en œuvre une mesure corrective. 11) Élaborer une méthode pour évaluer les conséquences chez les patients (par exemple, des tests de laboratoire pour tout patient source et pour les personnes exposées à des pathogènes transmis par le sang). 12) Envisager la possibilité d'informer les autorités sanitaires : réaliser un signalement/déclaration. 13) Envisager les modalités d'information du ou des patients (infectés/colonisés/exposés). 14) Élaborer un plan de suivi à long terme (par exemple, surveillance à long terme, mise en œuvre de mesures correctrices). 15) Préparer un compte rendu après action. 16) Envisager un retour d'expérience (REX). 42
Sociétés savantes, organismes et personnes qualifiées sollicitées pour la relecture - Association française d'urologie
Société de réanimation de langue française
Groupe:
Direction des soins infirmiers de l'unité impliquée, les responsables de la gestion du risque). 5) Effectuer une évaluation complète de la cause de l'échec de la désinfection/stérilisation. 6) Préparer une liste des patients ayant pu être exposés (par exemple, nom, numéro d'identification), consigner la date d'exposition, l'instrument contaminé utilisé, les facteurs de risque d'infection sous-jacents, l'apparition de toute infection associée aux soins de santé ou d'autres événements indésirables. 7) Déterminer si l'échec de la désinfection/stérilisation augmente le risque d'infection pour les patients. 8) Informer tous les professionnels impliqués (par exemple : administration, relations publiques, service juridique) du problème de retraitement. 9) Formuler l'hypothèse la plus probable expliquant l'échec de la désinfection/stérilisation. 10) Mettre en œuvre une mesure corrective. 11) Élaborer une méthode pour évaluer les conséquences chez les patients (par exemple, des tests de laboratoire pour tout patient source et pour les personnes exposées à des pathogènes transmis par le sang). 12) Envisager la possibilité d'informer les autorités sanitaires : réaliser un signalement/déclaration. 13) Envisager les modalités d'information du ou des patients (infectés/colonisés/exposés). 14) Élaborer un plan de suivi à long terme (par exemple, surveillance à long terme, mise en œuvre de mesures correctrices). 15) Préparer un compte rendu après action. 16) Envisager un retour d'expérience (REX). 42
personnalite_qualifiee
désignation
15 Septembre 201615/09/2016
De: BRUN-BUISSON (Christian)
Objet:
experts auprès de la commission d'autorisation de mise sur le marché, à titre complémentaire de la liste d'experts arrêtée par la décision du
9 février 2010
susvisée
Groupe:
nomination
15 Novembre 201215/11/2012
De: BRUN-BUISSON (Christian)
Objet:
experts auprès du groupe d'experts sur les recherches biomédicales portant sur le médicament à usage humain et sur les recherches biomédicales ne portant pas sur un produit
mentionné à l'article L. 5311-1 du code de la santé publique
au titre de l'année 2009
Groupe:
nomination
15 Mars 200915/03/2009
De: Brun-Buisson (Christian)
Objet:
expert auprès du groupe d'experts sur les recherches biomédicales portant sur le médicament à usage humain et sur les recherches biomédicales ne portant pas sur un produit
mentionné à l'article L. 5311-1 du code de la santé publique à titre complémentaire pour l'année 2008
Groupe:
nomination
25 Juillet 200825/07/2008
De: Brun-Buisson (Christian)
Objet:
experts auprès de la commission mentionnée aux articles R
mentionnée aux articles R. 5140, R. 5141 et R. 5141-3 du code de la santé publique, du
1er janvier 2004
date de fin de mandat des membres de la commission d'autorisation de mise sur le marché
Groupe:
date_fin="2006-06-16"
nomination
05 Septembre 200405/09/2004
De: Brun-Buisson (Christian)
Professeur
Objet:
membres de ce groupe les personnalités
Groupe:
nomination
07 Octobre 200307/10/2003
De: Brun-Buisson (Christian)
Objet:
experts auprès de la commission mentionnée aux articles R
mentionnée aux articles R. 5140, R. 5141 et R. 5141-3 du code de la santé publique
Groupe:
nomination
18 Juin 200318/06/2003
De: Brun-Buisson (Christian)
Objet:
experts auprès de la commission mentionnée aux articles R
mentionnée aux articles R. 5140, R. 5141 et R. 5141-3 du code de la santé publique, à titre complémentaire de l'année 2002
Groupe:
nomination
21 Décembre 200221/12/2002
De: Brun-Buisson (Christian)
Professeur
réanimateur, hôpital Henri-Mondor, Créteil
Objet:
membres du Comité technique national de lutte contre les infections nosocomiales
En raison de leurs compétences
Groupe:
nomination
18 Septembre 200218/09/2002
De: Brun Buisson (Christian)
Objet:
experts auprès de la commission mentionnée aux articles R
mentionnée aux articles R. 5140, R. 5141 et R. 5141-3, à titre complémentaire dans le cadre de l'année 2001
Groupe:
nomination
24 Juillet 200224/07/2002
De: Brun-Buisson (Christian)
Objet:
chef de service ou de chef de département
dans les conditions ci-dessous indiquées
Centre hospitalier universitaire de Paris (Cochin - Port-Royal)
Service de réanimation médicale, hôpital H.-Mondor
Groupe:
duree="cinq ans"
nomination
10 Avril 200110/04/2001
De: Brun Buisson (Christian)
Professeur
hôpital Henri-Mondor, Créteil
Objet:
membres du Comité technique national de lutte contre les infections nosocomiales
2. En raison de leurs compétences
Groupe:
nomination
04 Février 199804/02/1998
De: Brun-Buisson (Christian)
Objet:
membres du groupe de travail sur les médicaments anti-infectieux les personnalités
Membres
Groupe:
nomination
23 Février 199523/02/1995

J'ai transpiré des centaines d'heures pour cette base, et ca continue. Vous aussi, aidez-moi à la nettoyer.